Article


Accueil du site > Communiqués > CS°POP : Revenu de base inconditionnel, une fausse bonne idée (...)

 CS°POP : Revenu de base inconditionnel, une fausse bonne idée !

jeudi 19 mai 2016

Le RBI est certainement un objectif social et économique vers lequel il faut aller. Pour autant qu’il soit suffisamment élevé, il peut libérer l’Homme de bien des contraintes liées au travail, il va permettre de salarier l’engagement associatif ou volontaire tout comme le travail ménager. Toucher 2500 francs par mois permettrait également de libérer les personnes à l’AI ou encore les demandeurs d’emploi des contraintes imposées aujourd’hui pour pouvoir toucher les prestations auxquelles ils et elles ont droit. En assurant une base de revenu à toutes et tous, le RBI facilitera les reconversions professionnelles : celles et ceux qui ont un travail pourraient diminuer leur taux d’occupation ouvrant ainsi la voie du travail à ceux qui en cherchent. Et puis, avec le RBI, on touche du bout du doigt le rêve du choix, d’une base économique digne permettant à tout le monde de choisir enfin de travailler moins, voire parfois de cesser toute activité. Le RBI pourrait ainsi être le premier pas vers une véritable redistribution juste et équitable de la valeur produite dans notre pays. Un monde presque parfait donc. Cependant, si l’initiative nous plaît sur le fond, elle est dangereuse dans le contexte politique suisse actuel. Si le principe du RBI devait être accepté par le peuple, la droite dure, largement majoritaire au parlement, en profitera pour liquider les assurances sociales durement gagnées au cours des luttes sociales du siècle dernier. Elle en profitera pour abaisser les salaires d’un montant au moins égal au RBI liquidant par-là même le bénéfice lié au RBI. Pire encore, les initiants eux-mêmes montrent la mauvaise voie pour financer les 25 milliards qu’il va manquer encore au montage financier : ils proposent d’augmenter la TVA, cette taxe antisociale, contraire au principe de redistribution des richesses qui nous est cher. L’initiative ouvre ainsi la voie à la droite dure arcqueboutées sur les seuls rendements des actions, pour une maximalisation des profits privés et de l’accaparement des richesses au détriment des moins bien lotis. Si le RBI est une bonne idée, le contexte politique actuel met en danger son principe même. Ces contradictions sont d’ailleurs clairement identifiables lorsqu’on observe la composition du comité référendaire avec, comme c’est étrange, une composante libérale dont les objectifs ont toujours été, et seront toujours à l’avenir, de liquider la couverture sociale. Dans ces conditions, l’assemblée générale de CSPOP renonce à àmettre une recommandation de vote et laisse et chacun le choix de son vote.

Combat socialiste et Parti ouvrier et populaire - CS°POP

Par son Président – Jean Parrat
2800 Delémont
079 652 89 35

CS*POP  |   info@cspop.ch  |   Dernière mise à jour: le 24 avril 2017

SPIP | Se déconnecter ] | | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Visite